Première image officielle de Orgrim Doomhammer pour « WARCRAFT »

War

C’est clairement l’une des réalisations les plus attendues de 2016, et Universal nous fait languir de plus en plus en ayant décidé de repousser la date de sortie à l’été 2016 au lieu du printemps. Le projet est en chantier depuis si longtemps et plusieurs affirment qu’il ce pourrait être l’une des rares bonnes adaptations en film d’un jeu vidéo. Avec autant de temps de tournage, nous avons enfin un premier regard de l’un des personnages grâce à Wired Magazine qui nous présente le chef de l’un des clans.

Dans la version du film, Orgrim Doomhammer, le leader de la Horde est destiné à posséder une puissante arme du monde des orc connu comme le Doomhammer. Il est joué par Robert Kazinsky (Pacific Rim, True Blood). Industrial Light & Magic est responable pour l’allure du personnage, mais ne vous en faites pas, les gens de Blizzard travaillent aussi en étroite collaboration:

Les allures de Orgrim vient des génies de Industrial Light and Magic, qui se sont inspirés des concepts de Blizzard Entertainment — les créateurs de la populaire franchise de jeux vidéos World of Warcraft sur lesquels Duncan Jones se base pour sa réalisation — et mélangé avec l’apparence de Kazinsky afin de créer l’orc.

Qu’est-ce que vous pensez du personnage ?

« Warcraft » doit arriver en salle le 10 Juin 2016.

War2

Le producteur Charles Roven (The Dark Knight) avait annoncé que l’adaptation des jeux vidéo « Warcraft », dont la réalisation est signée par Duncan Jones (Moon), sera grandiose.

« Warcraft » sera produit et financé par le studio Legendary Pictures qui ont prévu la sortie de cette adaptation du jeu de la compagnie Blizzard pour le 11 Mars 2016. La distribution comprend Toby Kebbell, Travis Fimmel, Paula Patton, Dominic Cooper, Ben Foster, Clancy Brown, Robert Kazinsky, Callum Keith Rennie, et Daniel Cudmore.

Le réalisateur de « Source Code » et de « Moon » est un grand amateur de jeux vidéo et plus encore de la série Warcraft. Il avait mentionné, lorsque Sam Raimi était attaché au projet, à quel point il était jaloux du réalisateur et que se considérant un vrai joueur compulsif de jeux vidéo, il croyait que ce genre de projet devait nécessité l’apport d’un fou.