« MONOPOLY » arrivera en salle signé Lionsgate

monopoly

La compagnie Lionsgate a réussi à mettra la main sur une très bonne équipe de scénaristes pour écrire l’adaptation sur grand écran du jeu de société « Monopoly »! Andrew Niccol (Gattaca, The Truman Show) va transporté le monde de « Monopoly » dans les salles de cinéma. Erif Feig, président de Lionsgate explique la collaboration avec Hasbro et l’ajout de Niccol sur le projet.

« Hasbro est un partenaire avec une portée à l’échelle mondiale, l’un des meilleurs porte-folio dans le monde, et clairement une marque de choix avec Monopoly qui est reconnu par plusieurs générations. Andrew Niccol est le créateur par excellence…Il est un choix inspiré pour traduire ce jeu de société en un gros, amusant, et attirant projet sur grand écran. Enfants, adultes, et tout ceux qui ont touchés à Monopoly ne pourront être indifférent. »

Peut-être que par son nom « Monopoly » saura attirer plusieurs personnes, mais je ne vois pas comment un jeu de Monopoly peut devenir une aventure extraordinaire sur grand écran. Voici l’histoire pour le moment:

« Monopoly est vu comme une aventure familiale. L’histoire suivra un jeune garçon habitant sur l’Avenue Baltic qui utilisera autant la Chance que la Communauté dans sa quête de devenir riche, le prenant dans une grande aventure. C’est le principe de faire sa propre chance, de trouver ce qui te rend vraiment riche, et aussi éviter la prison. »

Il se peut que ce soit un excellent film, mais clairement, on ne suivra pas vraiment l’esprit du jeu en son sens pure: Un garçon qui tente de devenir riche, et qui doit éviter la prison? J’espère qu’on ne tombera pas trop dans le drame ici. Aussi, quel âge a-t-il ? Est-ce l’histoire d’un garçon majeur, ou d’un jeune garçon. Outre le fait que nous aurons des références avec le nom des rues, des chemins de fer, ou encore des pions avec lesquels nous jouions, je ne crois pas qu’on restera longtemps avec l’idée de base. Je trouve que le scénario est tout de même bien développé, et honnêtement, qui aurait pu dire il y a trente ans qu’un film de Monopoly aurait lieu en 2016…

L’autre aspect à considéré est celui de la compagnie Hasbro. Oui, il y a eu des succès (La franchise Transformers), mais aussi des échecs (Battleship) pour ce qui attrait aux adaptations cinématographiques de leurs jouets. Avec un scénariste comme Niccol, peut-être que Lionsgate et Hasbro ont trouvés la solution.