FANTASIA 2015: « OFFICE » de Hong Won-chan. Une oeuvre puissante et rafraîchissante qui renvoie aux maîtres du suspense

office

Titre: Office (Thriller – Corée du Sud, 2015)
Réalisateur: Hong Won-chan
Scénario: Choi Yun-jin
Interprètes: Ko A-sung (The Host – 2006, Une Vie Toute Neuve – 2009, Snowpiercer – 2013), Park Sung-woong (Commitment – 2013, New World – 2013, For The Emperor – 2014), Bae Seong-woo (Confession of Murder – 2012, Bedevilled – 2010, My Love, My Bride – 2014)
Durée: 110 minutes

Premier long métrage du sud-coréen Hong Won-chan après avoir écrit « The Chaser » (2008) et « The Murderer » (2011).

Kim Byung-guk (Bae Seong-woo) rentre chez lui après une autre journée terne au travail. Après avoir souper en compagnie de sa femme, sa belle-mère et son fils handicapé de neuf ans, il prend un marteau et les assassine tous.

Le lendemain, plus une trace de Kim. La police (Park Sung-woong) débarque au bureau poser quelques questions à ses collègues. Ils semblent tous cacher quelque chose et Mirae (Ko A-sung), jeune stagiaire, est particulièrement affectée par cette affaire.

D’entrée de jeu la mise en scène de Hong Won-chan nous enveloppe dans une ambiance brumeuse. Tout est gris et uniforme. Le bureau lui-même semble être un acteur dans ce délirant cauchemar. On nous mène par le bout du nez jusqu’à la fin en passant par un anthologique scène de toilette.

Dur de ne pas voir une métaphore sur les effets de surmenage au travail avec ces employés de bureau qui feront presque n’importe quoi pour avoir des promotions tout en tassant et écorchant leurs confrères.

Le film fonctionne très bien en grande partie grâce au jeu de Ko A-sung. Avec ses grands yeux expressifs et son visage de femme-enfant, difficile de la sortir de son esprit en tant que spectateur.

Une oeuvre puissante et rafraichissante dans le genre thriller/fantastique qui renvoie à certains grands maitres comme De Palma, Argento et Hitchcock.

À voir !

– Grigori Turgeon-Beneitez –