FANTASIA 2015: Au-delà du personnage de Marvel il y a cet homme et son documentaire… « I AM THOR »

Thor

Titre: I am Thor (Documentaire – Canada/États-Unis, 2015)
Réalisateur: Ryan Wise

John Mikl Thor est une légende vivante. Fils d’immigrants Européens, il nait en 1953 en Colombie-Britannique. Tout jeune, il s’intéressera particulièrement aux superhéros, allant même jusqu’à mettre à l’occasion, son costume de Superman en dessous de ses vêtements à l’école.

Adolescent, il suit les traces de son grand frère et devient culturiste, remporte quelques prix et deviendra même Monsieur Canada. Il est aussi bassiste dans un groupe pop ‘The Ticks’.

Après avoir été serveur nu dans un populaire cabaret à Hawaii au début des années soixante-dix, il retourne à la musique et fondera Thor, un band métal dont il écrit paroles et musique.

En 1973, le groupe part en tournée nord-américaine et européenne et se produit devant d’importantes foules.
Dans leurs prestations, on a droit à des mises en scènes, des costumes et même des épreuves de force comme tenir une barre de métal de trois pieds dans sa bouche et la plier avec ses mains. L’amateur de lutte professionnelle en moi ne peut faire autrement que jubiler.

Au milieu des années quatre-vingt, John Mikl Thor se retire de la scène musicale et fait l’acteur dans quelques séries B dont, l’infâme ‘Rock’n’Roll Nightmare’. C’est le chant du cygne.

Ryan Wise (Série Prom Queen), le réalisateur, commence à suivre l’histoire du retour sur scène de Thor à l’aube des années deux-mille. Époque où on a besoin de superhéros. Lentement mais sûrement, Thor renaitra de ses cendres.

Il retrouvera éventuellement ses vieux compagnons de route, le guitariste Steve Price et le batteur Mike Favata en tournée devant des milliers d’enthousiastes amateurs scandinaves avec lesquels ils auront quelques touchantes interactions.

Ici, le contenu dépasse la forme, le sujet est un éternel ‘underdog’, inspirant, sincère et intemporel (comme sa musique). Après la projection, on a même eu droit à une généreuse et contagieuse performance de Thor. Dans le genre agréable surprise, difficile de faire mieux. Les spectateurs étaient en feu.

J’en suis sorti comblé et privilégié.

Merci Fantasia !

Grig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *