Les snubs des nominations aux Golden Globes

Les nominations pour les Golden Globes sont sortie et avec ces nominations viennent aussi les oubliés et des déceptions. Voici une liste de quelques films, séries, acteurs et actrices qui ne se sont pas assez démarqués pour faire pencher la balance dans leur camp malgré le talent.

Jeffrey Dean Morgan – The Walking Dead n’a jamais vraiment été dans les bonnes grâces de HFPA, mais il va sans dire que la venue de Negan sur le populaire show de AMC n’est pas passé inaperçu considérant que Dean Morgan a mis la main sur un Critics’ Choice Award. Il méritait certainement une nomination.

Michael Shannon – L’acteur de Nocturnal Animals avair reçu une nomination l’an dernier pour 99 Homes, mais dans le très acclamé film de Tom Ford, ce n’est pas le cas. Sans oublier que Shannon avait laissé sa marque dans le tout aussi oublié Midnight Special.

Sausage Party – Seth Rogen a fait tout ce qu’il pouvait pour voir le tout premier long-métrage CGI classé 16 ans et plus en nomination, mais ce ne fût pas suffisant pour les membres du HFPA.

Martin Scorsese – Silence est un projet de passion pour le vétéran réalisateur. Toutefois, malgré les très bonnes critiques et le matériel de base aussi acclamé, le drame historique spirituel n’a pu offrir de nomination à son réalisateur, ou encore à ses acteurs Adam Driver et Andrew Garfield – Le dernier ayant toutefois une nomination pour son travail dans Hacksaw Ridge. Deux seul réalisateurs contemporains s’attaquent à la religion dans leur travail, Mel Gibson et Scorsese, il fallait sans doute trancher.

Matthew McConaughey – La vedette du film Gold et un habitué maintenant des tapis rouges et des récompenses n’a pu continuer dans ce sens (du moins aux Golden Globes), mais la chanson thème co-écrite par Iggy Pop pour le film réalisé par Stephen Gaghan a réussi à prendre sa place.

Tom Hanks – Qui l’eût cru ? L’acteur donnant vie à Sully n’a pas pu plaire à l’HFPA – C’est aussi incroyable que les événements du récit réalisé par Clint Eastwood qui ne verra pas son nom parmi les réalisateurs, ni celui de son oeuvre parmis les meilleurs de l’année.

Fences – Pas comme meilleur film, ni comme meilleur réalisateur pour Denzel Washington — plutôt une nomination comme meilleur acteur dans son propre film pour Washington et aussi comme meilleure actrice dans un rôle de soutien pour Viola Davis.

Finding Dory – L’un des plus grands succès de Disney et Pixar. Une suite appréciée par la critique et les fans qui l’attendaient depuis plus de 10 ans. Aucune place pour Dory comme meilleur film d’animation. Une chance qu’elle oublie vite.

Taraji P. Henson – À la télévision, il y a de ces personnages qui marquent une série. Dans la série Empire, elle a fait sa marque en tant que Cookie (Raflant le prix de la meilleure actrice l’an dernier), mais malgré qu’elle soit le coeur de la production Hidden Figures, et bien que sa co-vedette Octavia Spencer a eu une nomination comme meilleure actrice de soutien, le biscuit n’a pas plus à l’HFPA.

House Of Cards – Malgré la force de Kevin Spacey et Robin Wright le drame politique qui a permi à Netflix de s’élever dans la cour des grands n’a pas pu sortir un truc de son jeu de carte.

Brian Tyree Henry – Atlanta est l’une des séries de l’heure, surtout pour l’HFPA, mais l’acteur qui interprète Paper Boi (Et son succès du même nom) n’a pas pu rendre son succès musical en une nomination aux Golden Globes.

Midnight Special – Le quatrième film de Jeff Nichols s’est sans doute fait mettre de l’ombre par Arrival, mais n’empêche que les performances et le scénario hors pair auraient dû permettre à Nichols une certains reconnaissance.

Denis Villeneuve – Il affirme que Blade Runner 2 sera certainement son plus grand défi, mais le temps et l’effort dans l’adaptation de la courte nouvelle The Story Of Your Life en un film merveilleux aurait dû permettre à cette oeuvre plus place dans ces catégories.

Michael Keaton – The Founder n’a simplement pas l’étoffe pour être un trio sur le menu. Aucune nomination autant pour le vétéran acteur que pour l’ensemble.

Unbreakable Kimmy Schmidt – Après une saison 2 beaucoup plus forte, la série merveilleusement supportée par sa vedette Ellie Kemper n’a simplement donné aucune nomination pour Netflix, ce qui est très décevant, surtout dans un monde qui a besoin de joie de vivre à la Kimmy Schmidt.

Emily Blunt – Blunt a pourtant eu cinq nominations dans sa jeune carrière, mais son rôle dans The Girl On The Train ne lui a pas permi de s’assurer une place à bord. L’adaptation du best-seller n’a pas non plus été apprécié par l’HFPA.

Billions – Beaucoup d’argent dans cette production de Showtime qui aura permi à cette création d’être l’une des meilleures de l’année avec des performances épatantes de Paul Giamatti et Damian Lewis, deux gagnants des Golden Globe dans le passé. Toutefois, il n’y aura pas eu assez de fonds pour permettre à Billions de se retrouver sur la liste dans n’importe laquelle des catégories. Janvier 2016 est probablement trop loin pour l’HFPA.

Warren Beatty – Un nom qui travail dans le système depuis plusieurs décennies, mais son Rules Don’t Apply n’a tout simplement pas passé sous le radar des critiques en cette fin d’année.

Better Things – La comédie de Pamela Adlon et Louise C.K. sur FX comedy est captivante, parfois hilarante, mais surtout très réaliste en ce qui attrait à la vie et à la famille à L.A. ressemblant même à un documentaire. Après les années de snobisme envers It’s Always Sunny in Philadelphia, FX méritait de voir une nomination pour cette création.

Helen Mirren – Aucun regard porté sur la vedette de Eye In The Sky.

Empire – Beaucoup d’acclamations pour le joyau de FOX, mais aucun applaudissement malgré tout!

Milo Ventimiglia – Le retour de Milo cette année s’est fait sentir pour l’arrivée du nouveau papa chéri de la télévision dans This Is Us is. Malgré que la série soit l’une des seules nouveautés dans les nominations cette année, pas de soutien pour le papa.

Mr. Robot – Le gagnant dans la catégorie Drame de l’an dernier n’a pu se tailler une place parmi les grands bien que la saison deux offrait plus d’inensité. Au travers de cette surprise, Rami Malek et Christian Slater ont su se faire remarquer.

Gilmore Girls – Les filles sont de retour, mais Netflix – A Year In The Life n’a pas pu transformer le vote populaire en un vote pour une nominations aux Golden Globes. Même avec le succès de Lauren Graham en tant que nommée en 2001, il n’y aura pas de crème sur le café de Stars Hollow cette année.

The King’s Choice – La sélection de la Norvège pour l’Oscar du meilleur film en langues étrangères. L’histoire vraie de ce monarque qui a tenu tête à l’invasion Nazis invasion est une histoire oulié en dehors de la scandinavie, et l’HFPA semble l’avoir oublié aussi.

Silicon Valley – Une série qui fût nommée lors des deux dernières cérémonies pour HBO, mais il semble que la saison trois ne soit pas dans les bonnes grâces?

Black Mirror – Prophète dans son époque, l’anthologie de Charlie Brooker brise les barrières comme satire de ce monde virtuel remplie de relations troublées par la technologie. Netflix frappe encore fort, mais il semble que l’HFPA n’était pas branché.

Kevin Costner – Trois Golden Globes et l’un de ces meilleurs projets depuis bien longtemps avec Hidden Figures, mais ça restera caché pour lui.

Marvel’s Luke Cage – La plus récente offrande de Marvel pour Netflix nous propose un héro par ball de Harlem avec une forte performance de Mike Colter autant que de Mahershala Ali (nommé pour son rôle dans Moonlight) et Rosario Dawson — en plus, une leçon d’histoire afro-américaine et une bande-sonore du tonnerre signée par Adrian Younge et Ali Shaheed Muhammad. Mais rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *